SUBA! Festival Interférence

Fifty Fifty a conçu l’identité visuelle du festival Interférence, comme en 2012 pour la précédente édition. Organisé par Les Petites Pierres, ce festival de performances cherche à nouer un dialogue avec la ville, capter ses tendances, ses émotions et sa pulsation la plus actuelle. L’affiche est recto/verso, avec un programme détaillé au dos.

Impression
PROG_VERSO
SUBA* ?
Cette deuxième édition, placée sous le signe du Tandem Dakar-Paris, accueillera des contributions du street art parisiens, avec Grems et L’Atlas notamment, ainsi que l’espagnole Cristina de Middel, photographe de The Afronauts, qui contribueront au dialogue avec Dakar et ses artistes, favorisé par une série d’ateliers et de collaborations artistiques.

Fifty Fifty sera aussi présent parmi les artistes invités et la participation de la moitié créative Fifty avec la création d’un graffiti sous la forme d’une installation 3D, modulable, autour du mot SUBA: un appel à user de créativité pour se projeter dans l’avenir, l’idée d’un futur qui se construit, se compose, et se recompose, clin d’œil à l’univers du jeu video. Comme dans la vie c’est bien le joueur qui tient les manettes, même si ce n’est pas lui qui fixe les règles du jeu.

Bienvenue sous l’arbre à palabre, avec le ciel de Dakar pour toile de fond, ouvrez grand les yeux et les oreilles, percevez la rumeur de la ville… la séance est ouverte.

Du 4 au 11 Mai 2013
Retrouvez le programme sur
http://festivalinterference.wordpress.com/

*DEMAIN, en ouolof

Flyer Funk Fever

funkfeverflyer#3

Les soirées Funk Fever explorent la music soul & funk des années 60’s à nos jours…

DJ PREZ (Fifty Fifty) invite pour la 3e Funk Fever DJ LOOK (Les Petites Pierres), le groove connoisseur #1 Dakarois. Il viendra partager son immense collection de vinyls au Charly, à partir de 21h.  Les deux compères qui officient au sein des fameux Jeudi DJ’s des Petites Pierres mettront la fièvre au dance-floor…

From the Roots to The Fruits!

Pop up store

1 2 3

Conception visuelle de l’événement : Du 14 au 16 décembre de 15H à minuit
Avec ce “ concept store “ éphémère, Les Petites Pierres vous invitent dans l’antre de tout ce qui est beau et bon, de tout ce qui nous inspire, nous étonne, nous émeut.
Une vitrine animée de l’actualité de la création dakaroise, “ prête à consommer “ : mode, design, objets, livres et musique, pour petits et grands.
Happening : mode, danse, musique // Samedi 15 décembre à 22H00

African Spacecraft

AFF_ASC_1

AFF_ASC_2

Les Petites Pierres et le British Council présentent African Spacecraft : Dans un improbable futur, un peuple africain hybride, dernier vestige de la race humaine, fait face à la menace d’une apocalypse prochaine : la perversion des valeurs et les excès de la science pour dominer la nature plongent la société dans le chaos. Dans cette épopée africaine, l’Homme poursuit sa quête existentielle, une quête pour la survie de l’espèce, et de l’âme humaine. Un conte philosophique pour un Minotaure des temps modernes, une arche de Noé futuriste, où se mêlent, philosophie, mythologie et science fiction, dans une mise en scène afropop emprunte de surréalisme et de poésie.

Les Petites Pierres

Nouvelle identité visuelle des Petites Pierres : un label / un réseau / un état d’esprit / un collectif artistique basé à Dakar et de leur espace de Ouakam : Cosmopolis.

Flyer de présentation de l’association et de son espace qui se plie sous la forme d’une cocotte en papier.

Jeudi DJ spécial I-Science

Flyer des Jeudi Dj’s de l’espace Les Petites Pierres qui invitait l’excellent groupe I-SCIENCE pour un live special à l’occasion de la  Journée de la Femme.
I-SCIENCE est la réunion de deux artistes, Staz (Still) du Sénégal et Cori de la Sardaigne (Italy), qui ont déjà roulé leurs bosses dans l’underground musical et acquis par ce fait de nombreuses et solides expériences dans divers univers artistiques. Cela se ressent dans leur répertoire qui est mélange détonnant de reggae, hip hop, afro et de funk. Ils délivrent un message engagé et positif le plus souvent inspiré par les réalités du continent africain où ils vivent, mais aussi de celles du monde qu’il parcoure aux grés des voyages et des rencontres.